Visiter la Bretagne : le périple parfait

26 avril 2021

En France, les régions Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Grand-Est sont très étendues. La région Bretagne, d’une superficie plus restreinte, voit malgré tout les villes et les sites essentiels à visiter (historiques, culturels, géologiques, etc.) éloignés de quelques centaines de kilomètres. 

Pour cette raison, lorsque vous réservez vos vacances en camping en France et plus particulièrement pour visiter la Bretagne, optez pour plusieurs réservations le long de votre parcours.

Combien de jours faut-il prévoir pour le périple parfait en Bretagne ?

En Bretagne, 240 km séparent l’Ouest et la ville de Brest (Finistère) de la limite Est symbolisée par le centre-ville de Rennes et 150 km séparent la ville de Saint-Malo au Nord-Est de la Bretagne (Ille-et-Vilaine) du port de Vannes au Sud (Morbihan). 

Pour visiter la péninsule Bretonne il faut au minimum trois semaines, vous pourrez ramasser des coquillages sur les plages, vous balader à pied dans la lande et savourer une crêpe dans le petit port de Dahouët. Notre périple est parfait, il marque les étapes incontournables de votre voyage et pour autant, la perfection ultime reste propre à chacun en conservant sa part de surprise et d’imprévu. 

Quel est l’hébergement parfait pour ce périple en Bretagne ? 

Pour ce qui est de l’hébergement seul ou en couple, optez pour la petite tente qui se dépliera (seule) dans chaque nouveau camping. En famille avec des enfants, même si la location d’un mobil-home ou d’un gîte est envisageable, notre choix va vers la location d’un camping-car.

Pour réduire le prix élevé de ce type de location, vous pourrez vous adresser à des particuliers, propriétaires-loueurs de leur camping-car.

Le camping-car est parfait, il vous abrite la nuit comme la journée en cas de besoin et il vous permet de stationner sur les aires dédiées si le camping le plus proche est complet et si votre décision est de prolonger votre séjour sur la presqu’île de Quiberon pour un week-end.

L’itinéraire de notre périple parfait pour visiter la Bretagne tire ses intérêts de l’histoire, de la culture et des légendes des côtes bretonnes. La proximité de l’eau influe sur chaque aspect de la vie des familles de marins qui vivent au rythme des sorties en mer des bateaux de pêche. 

Attention, les choix de notre périple ne remettent aucunement en doute la valeur historique et l’authenticité humaine des villes et villages de la Bretagne intérieure.

Quel est le périple parfait pour visiter la Bretagne ? 

Le périple parfait se découpe en quatre grandes parties :

  • En partant de Rennes vers la Bretagne nord et la côte d’Emeraude, on arrive à Saint Malo via Dol de Bretagne, le menhir du Champ Dolent et le cathédraloscope. 

Un arrêt au Cap Fréhel avant d’aller jusqu’à Saint-Brieuc puis de suivre cette côte vers le Nord jusqu’au Sillon de Talbert, et après un éventuel saut de puce en bateau sur l’île de Bréhat, le périple reprend vers Tréguier.

  • Après la côte d’Emeraude, le voyage se poursuit sur la côte de granit rose où les stations balnéaires de Trégastel et de Perros Guirec vous invite à quitter le camping-car pour passer une nuit dans un hôtel très luxueux. En s’éloignant de la côte, on arrive à Morlaix, dans le département du Finistère. Portant depuis peu le label “Pays d’Art et d’Histoire”, son magnifique viaduc s’impose comme le symbole de la ville. La plage de Tahiti offre un panorama fantastique sur l’île Louët et son phare, sur l’île du Taureau et son château et enfin sur l’île Noire.
  • Retour vers la côte et la Pointe de Pen-al-Lann à Carantec puis direction Brest et sa rade, la Pointe Saint Matthieu, puis la presqu’île de Crozon avec la pointe de Dinan et le cap de la Chèvre ainsi que ses nombreux sites exceptionnels donnant sur le parc naturel marin d’Iroise : la Pointe de Penhir, la pointe de Van et la pointe du Raz, classée “Grand Site de France” d’où la vue est pour le moins impressionnante.
  • Le prochain arrêt est à Locronan et ses demeures de granit, puis Quimper, capitale de la Cornouaille et en suivant la côte, Concarneau et sa ville close, la Pointe de Trévignon (côte sauvage) ainsi que Kerascoët et Kerkanic et leurs très fameuses chaumières. 

Toujours vers le Sud, on trouve Lorient, deuxième port de pêche en France puis la presqu’île de Quiberon avec une liaison avec Belle-Ile et en revenant vers la côte, Carnac et tous les sites mégalithiques qui l’entourent. C’est en arrivant à Vannes, aux portes du Golfe du Morbihan où la mer intérieure est parsemée de petites îles et réputée pour ses huîtres, que se termine ce périple.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Lecture rapide